Captation sonore de la journée d’études « Transformations photographiques. Expérimentations du médium dans les arts visuels du XIXe au XXIe siècle »

L’association 19-20 est heureuse de mettre en ligne la captation sonore des interventions de la journée d’études qu’elle a organisée le jeudi 17 mai 2018 à l’INHA sur le thème : « Transformations photographiques. Expérimentations du médium dans les arts visuels du XIXe au XXIe siècle »

Introduction de la journée d’études par Guillaume Le Gall, Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à Sorbonne Université 

  1. DÉFORMATION ET DISSIMULATION

Expérimentations optiques dans la première moitié du XXe siècle. Stéphanie Barbier, Doctorante à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne 

La peinture sur photographie des années 1960-1970 : « une projection compensatoire » ? Jean-Rémi Touzet, Doctorant à l’université Paris Nanterre

L’altération du médium comme procédé critique dans Embedded (2011) de David Birkin. Julie Martin, Doctorante à l’université Toulouse Jean Jaurès

      2. DÉMONTAGE ET ASSEMBLAGE

Combination-printing : les « patchworks » d’Henry Peach Robinson (1831-1901). Hélène Orain, Doctorante à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Expérimentations entre 2D et 3D : la modélisation au cœur des pratiques photographiques contemporaines. Marie Auger, Doctorante à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne

      3. ARCHITECTURE ET MATÉRIALITÉ

Objets et matières photographiques au XXIe siècle. Marine Allibert, Doctorante à l’université de Lille

L’enjeu de la réalité et le jeu de l’illusion dans la photographie d’architecture. Alessia Nizovtseva, Doctorante à l’université Toulouse Jean Jaurès

      4. EXPÉRIENCE DANS L’ESPACE

Le simulacre photographique chez Michelangelo Pistoletto, les usages et la spatialisation de l’épreuve. Ségolène Liautaud, Doctorante à Sorbonne Université

Oscar Muñoz : un usage paraphotographique. Raphaël Yung Mariano, Doctorant à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

Conclusion de la journée d’études par Karolina Lewandowska, Conservatrice au Cabinet de la Photographie, MNAM

Captation sonore de la journée d’études “Intervenir. Art et architecture dans l’espace public européen du XIXe au XXIe siècle”

L’association 19-20 est heureuse de mettre en ligne la captation sonore des interventions de la journée d’études qu’elle a organisée le jeudi 18 mai 2017 en salle Demargne à l’INHA sur le thème : « Intervenir. Art et architecture dans l’espace public européen du XIXe au XXIe siècle ».

Vous pouvez écouter les interventions ci-dessous :

Introduction de la journée d’études par Philippe Bettinelli, conservateur du patrimoine, responsable de la collection art public au Centre national des arts plastiques

#1 > Décors urbains, couleur et attractivité

La révolution de la couleur : la réinvention de l’espace public en France au XIXe siècle, Alessandra Ronetti, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – École normale supérieure de Pise

Des façades bavardes. La Manufacture de Sèvres s’invite à Paris (1900-1938), Emeline Houssard, Université Paris-Sorbonne

#2 > Réinventions spatiales, monumentalité et effacement

L’esthétisation de la ville assiégée ? L’architecture étrange de Lebbeus Woods, Brent Patterson, EHESS

Nous nous excusons pour le problème technique qui ne nous a pas permis d’enregistrer la totalité de l’intervention de Brent Patterson.

De l’in situ au décor spatialisé – Buren, Varini, Veilhan – un dialogue entre art et architecture dans l’espace public muséal, Marjolaine Beuzard, Université Paris-Sorbonne

#3 > Usages collectifs, visées sociale et politique

Intervenir dans la Révolution : architecture et transformation de la vie en URSS dans les années 1920, Claire Thouvenot, Université Paris-Ouest Nanterre la Défense

Nice, le tramway nommé désir, Michele Ginoulhiac Baudeigne, Université Toulouse Jean Jaurès 2

Entre mise en scène contemporaine et invention d’une « néo-médiévalisation » urbaine de l’espace public : l’exemple du centre historique de Barcelone, Justine François, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Conclusion de la journée par Jean-Baptiste Minnaert, Professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université Paris-Sorbonne