Conférence : « Mariées mécaniques et filles nées sans mère. Des femmes et des robots dans l’imaginaire des avant-gardes » par Arnauld Pierre, professeur à l’Université Paris-Sorbonne (lundi 5 décembre, 14h-17h)

1434877436_9d20221470_o

ENS, Salle Dussane, de 14 à 17h. Nombre de places limité.

L’inscription préalable est obligatoire (par mail à : beatrice.joyeux-prunel@ens.fr). Les élèves et étudiants de l’ENS, de l’ENSBA et de l’EHESS sont prioritaires. Les personnes non inscrites ne pourront être admises aux séances.

 

L’imaginaire de l’homme-machine, remis au goût du jour par l’idéologie transhumaniste, dissimule sous la neutralité du genre l’autre moitié de la question : la femme-machine. Celle-ci n’a que rarement été abordée comme telle, c’est-à-dire comme expression spécifique d’une fantasmatique masculine impliquant désir de contrôle sur la procréation et sur la généalogie humaine. Le thème a pourtant engendré de nombreuses représentations, œuvres et images, tant dans l’art que dans l’illustration populaire et le cinéma, que cette séance se propose d’aborder.

Continuer la lecture de Conférence : « Mariées mécaniques et filles nées sans mère. Des femmes et des robots dans l’imaginaire des avant-gardes » par Arnauld Pierre, professeur à l’Université Paris-Sorbonne (lundi 5 décembre, 14h-17h)

Soutenance de thèse : Ingrid Mollard, Université Paris-Sorbonne (20 mai 2016, INHA, Paris)

1909, Schelcher et Omer-Décugis

Ingrid Mollard soutiendra sa thèse « L’Homme volant. L’imaginaire aéronautique dans la culture visuelle européenne,1903-1937. »

Sous la direction d’Arnauld Pierre.

Le vendredi 20 mai 2016 à 9h30, en salle Demargne, INHA, 4-6 rue des Petits-Champs, Paris 2ème.

En la présence du jury composé de : Mme Da Costa (Strasbourg), M. Arnauld Pierre (Paris-Sorbonne) et M. Rinuy (Paris 8).

Continuer la lecture de Soutenance de thèse : Ingrid Mollard, Université Paris-Sorbonne (20 mai 2016, INHA, Paris)

Journée d’études : « Images mentales. L’hallucination dans les arts du XIXe et du XXe siècles » (26 mai 2016, INHA, Paris)

JE IMAGES MENTALES visuel dada

Jeudi 26 mai 2016 de 9h30 à 18h

INHA / Galerie Colbert / 2e etage / Salle Perrot

2 rue Vivienne 75002 Paris

Entrée libre

La journée d’études doctorale « Images mentales » propose de s’interroger et d’analyser la place de l’hallucination dans la création artistique de l’époque contemporaine, aussi bien dans les champs de la littérature, de la peinture, de l’installation et du cinéma.

Apparu avec l’émergence de la psychiatrie, le terme d’« hallucination » trouve une définition fondatrice sous la plume de Jean-Etienne Esquirol, en 1817 dans le Dictionnaire des sciences médicales, avant de s’émanciper du cercle scientifique à partir des années 1830 pour toucher les milieux littéraires. Les années 1850-1860 voient l’intensification des débats autour de cette notion, ainsi que son association avec l’idée de représentation mentale. Que ce soit Brierre de Boismont, Alfred Maury ou Hippolyte Taine, tous vont chercher dans la puissance imaginative des artistes des arguments contre la réduction pathologique de l’hallucination. Sans prendre parti pour une définition particulière, l’hallucination, qu’elle soit de nature pathologique, hypnagogique ou déclenchée par un psychotrope, se caractérise par sa capacité à interroger la réalité – qui ne peut plus se réduire au monde physique – tout en ouvrant « les portes de la perception ». Il s’agira de comprendre comment cette notion s’est transmise dans les pratiques artistiques du XIXe, du XXe et du XXIe siècles.

Cette journée d’études est organisée par l’association 19-20, avec le soutien de l’Université Paris-Sorbonne, de l’École doctorale 124 et du Centre André Chastel.

Continuer la lecture de Journée d’études : « Images mentales. L’hallucination dans les arts du XIXe et du XXe siècles » (26 mai 2016, INHA, Paris)

Colloque international : « Mind Control. Conditionnement psychologique et art expérimental pendant la guerre froide (1960-1980) » (18 décembre 2015, INHA, Paris)

The Mind Benders, 1963, extrait.

18 décembre 2015 – Auditorium de la Galerie Colbert, 2 Rue Vivienne, 75002 Paris.

Colloque international
HiCSA, HEAD, Centre Pompidou – dans le cadre du Labex CAP.

Responsables scientifiques : Pascal Rousseau, Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne et Alexandra Midal, Haute Ecole d’Art et de Design de Genève, assistés de Jelena Martinovic (FNS) et Nicolas Brulhart (FNS).

Le colloque MIND CONTROL porte sur les relations entre l’art expérimental des années 1960/80 et les recherches psychologiques sur le conditionnement mental telles qu’elles se sont stratégiquement développées au sortir de la Seconde Guerre mondiale, en posant l’hypothèse que ces relations « arts et sciences » n’ont pas été seulement inscrites dans une dynamique à sens unique qui partirait des sciences pour aller vers les arts, mais ont intégré de nouveaux circuits d’échanges et de médiations où l’art dialogue étroitement avec certains protocoles et modèles des sciences du contrôle psychologique.

Continuer la lecture de Colloque international : « Mind Control. Conditionnement psychologique et art expérimental pendant la guerre froide (1960-1980) » (18 décembre 2015, INHA, Paris)

Séminaire doctoral : Arnauld Pierre (réservé aux doctorants et aux doctorantes sous sa direction)

Fernand Léger, La grande parade [état définitif], 1954
Séminaire doctoral

Les séances du séminaire doctoral de M. Arnauld Pierre, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université Paris-Sorbonne, auront lieu de 10h à 13h les vendredis suivant :

  • 26 février 2016
  • 25 mars 2016
  • 6 mai 2016.

Ces séances se tiendront en salle Cassou à l’Institut national d’histoire de l’art, et sont strictement réservées aux doctorantes et aux doctorants de M. Arnauld Pierre.