Soutenance de thèse : « Aldo Crommelynck (1931-2008). Un imprimeur de gravures entre Paris et New York » par Emmanuelle Aynard (18 mars 2017, INHA, Paris)

Mme Emmanuelle Aynard soutiendra sa thèse de doctorat : Aldo Crommelynck (1931-2008). Un imprimeur de gravures entre Paris et New York.

le samedi 18 mars 2017

à 9h30

à l’INHA, salle Jullian, Galerie Colbert, 1er étage – 2, rue Vivienne – Paris 2e

Jury
M. Emmanuel Pernoud, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directeur de thèse
Mme Céline Chicha-Castex, Conservateur au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France
M. Fabrice Flahutez, Maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Mme Marianne Grivel, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne
M. Pierre Wat, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Résumé
Aldo Crommelynck (1931-2008)  a animé l’atelier Crommelynck à Paris de 1956 à 1986, en compagnie de son frère Piero, puis a travaillé seul entre Paris et New York en partenariat avec Pace Editions, jusqu’en 1998. Sa collaboration avec les peintres modernes,  dont Picasso à Mougins, a inauguré une carrière internationale auprès d’une quarantaine d’artistes contemporains. Sa maîtrise de l’eau-forte s’est intégrée au milieu artistique international, entre Paris,  Londres et New York, dans un contexte profitable au marché de l’art. Son nom est associé à un mouvement de retour à la taille-douce qui coïncide avec le goût des artistes issus du Pop pour le travail de la main et pour la figuration du quotidien. D’autres, issus du minimalisme et du néo-expressionnisme, verront en lui le dépositaire d’un certain métier de la gravure identifié à Paris. Cette thèse entend déterminer ce que fut le « style Crommelynck », dans toutes ses dimensions.

(source : http://ed-histart.univ-paris1.fr/page.php?r=55&id=420&lang=fr)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *