Hors pistes 2016 : « L’art de la révolte » – « Les signes du combat : La musique, la politique et l’écoute émue » (28 avril 2016, Centre Pompidou, Paris)

Blank_Placard_SanLeandro-e1430415239853

Jeudi 28 avril 2016, 19h, Petite salle
Entrée dans la limite des places disponibles

Le chant ne remplace pas la parole à l’heure de faire de la politique, et pourtant, il a maintes fois marqué la vie politique comme l’indice d’une parole littéralement exceptionnelle. Les situations d’ « effervescence », les mouvements sociaux par exemple, ou encore les révolutions, ont souvent convoqué le chant et la musique, et ces événements ont à leur tour trouvé leur place dans la musique, qu’elle soit d’ailleurs savante ou populaire. Si du point de vue étymologique l’émotion implique le mouvement, c’est peut-être la figure de l’individu affecté par les sons, autrement dit celle de l’écoute émue, qui permet de comprendre les ressorts de cet entêtement musical au cœur du politique.
Une conférence d’Esteban Buch, avec Karine Le Bail.

Esteban Buch est directeur d’études à l’Ehess, spécialiste des rapports entre musique et politique au XXe siècle. Il a publié notamment La Neuvième de Beethoven. Une histoire politique (Gallimard, 1999) et L’Affaire Bomarzo – Opéra, perversion et dictature (Ehess, 2011). Karine Le Bail, historienne de la musique, chercheur au CNRS, spécialiste notamment de la période de l’Occupation (La musique au pas. Etre musicien sous l’Occupation, Cnrs éditions, 2016). Elle développe actuellement une réflexion sur la voix, en particulier à France Musique avec l’émission À pleine Voix.

Renseignements : Ines Henzler, 01 44 78 40 05, ines.henzler@centrepompidou.fr

Pour rester informé : Christine Bolron, paroleaucentre@centrepompidou.fr

https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/ca5jL5M/rEBApyj


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.