Captation sonore de la journée d’études « Intervenir. Art et architecture dans l’espace public européen du XIXe au XXIe siècle »

L’association 19-20 est heureuse de mettre en ligne la captation sonore des interventions de la journée d’études qu’elle a organisée le jeudi 18 mai 2017 en salle Demargne à l’INHA sur le thème : « Intervenir. Art et architecture dans l’espace public européen du XIXe au XXIe siècle ».

Vous pouvez écouter les interventions ci-dessous :

Introduction de la journée d’études par Philippe Bettinelli, conservateur du patrimoine, responsable de la collection art public au Centre national des arts plastiques

#1 > Décors urbains, couleur et attractivité

La révolution de la couleur : la réinvention de l’espace public en France au XIXe siècle, Alessandra Ronetti, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – École normale supérieure de Pise

Des façades bavardes. La Manufacture de Sèvres s’invite à Paris (1900-1938), Emeline Houssard, Université Paris-Sorbonne

#2 > Réinventions spatiales, monumentalité et effacement

L’esthétisation de la ville assiégée ? L’architecture étrange de Lebbeus Woods, Brent Patterson, EHESS

Nous nous excusons pour le problème technique qui ne nous a pas permis d’enregistrer la totalité de l’intervention de Brent Patterson.

De l’in situ au décor spatialisé – Buren, Varini, Veilhan – un dialogue entre art et architecture dans l’espace public muséal, Marjolaine Beuzard, Université Paris-Sorbonne

#3 > Usages collectifs, visées sociale et politique

Intervenir dans la Révolution : architecture et transformation de la vie en URSS dans les années 1920, Claire Thouvenot, Université Paris-Ouest Nanterre la Défense

Nice, le tramway nommé désir, Michele Ginoulhiac Baudeigne, Université Toulouse Jean Jaurès 2

Entre mise en scène contemporaine et invention d’une « néo-médiévalisation » urbaine de l’espace public : l’exemple du centre historique de Barcelone, Justine François, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Conclusion de la journée par Jean-Baptiste Minnaert, Professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université Paris-Sorbonne

Appel à communication: « Ces matières sans rivales », la céramique architecturale et la Manufacture de Sèvres (jusqu’au 16 mai 2017)

Journée d’études organisée par la Cité de la céramique et le LABEX CAP (Création, Arts, Patrimoine), Paris, INHA, 13 octobre 2017
Si la céramique architecturale, comprise comme matériau ou élément de décors, occupe une grande place dans le paysage urbain européen, elle reste encore mal connue et la Manufacture de Sèvres apparaît de surcroît comme la grande absente des publications sur ce sujet.
Lieu d’exception tant par sa production que par ses expérimentations techniques, Sèvres, tantôt pionnière, tantôt suiveuse, apparaît néanmoins importante pour retracer l’histoire de ce matériau en architecture. En effet, ce type de production est présent dès la fin du XVIIIe siècle et la Manufacture est même célébrée par la presse et le grand public pour ses créations monumentales au XXe siècle.
Cette journée débutera avec les premières cheminées décorées par la Manufacture dès 1792 et s’étendra jusqu’à nos jours avec le projet de Barthélémy Toguo pour la station Château Rouge de la ligne 4 du métro parisien. L’étude de ses productions permettra ainsi d’offrir un nouvel éclairage sur des lieux et édifices célèbres, du château de Fontainebleau au Louvre Abu-Dhabi, en passant par les pavillons des Expositions universelles et le paquebot Normandie.
Organisée par la Cité de la céramique dans le cadre du programme Immersion du LABEX CAP, cette journée d’étude sera l’occasion de rassembler des artistes, conservateurs, doctorants et universitaires autour des recherches en cours initiées par cette collaboration.
Elle contribuera à décloisonner les approches en liant création et patrimoine, problématiques au cœur de ces deux institutions.
La réflexion pourra s’organiser autour des thématiques suivantes :
  • L’évolution de la conception et de l’utilisation de ces matériaux en architecture au XIXe et XXe siècles.
  • Les projets, réalisés ou non, de céramique architecturale de la Manufacture de Sèvres
  • Les collaborations artistiques entre un artiste ou un architecte et la Manufacture
  • Les approches comparatives entre Sèvres et d’autres manufactures ou faïenceries

    Date limite d’envoi des propositions de communications : le mardi 16 mai 2017.Les propositions de communication (entre 2000 et 3000 signes maximum espaces compris), accompagnées d’une bio-bibliographie sont à envoyer aux adresses suivantes: laurence.tillard@sevresciteceramique.fr et emeline.houssard@sevresciteceramique.fr. Une prise en charge des frais de transports pourra être assurée.

Après-midi d’étude : « Le dessin de presse, les dessinateurs et la presse satirique en France du XIXe siècle à nos jours » (14 décembre 2016, BNF, Paris)

5028585_7_d05f_dessin-de-henri-guilac-publie-le-28-aout-1935_01b2dc1e551e73e0a32b61d1d3355a24A l’occasion des 100 ans du Canard enchaîné

mercredi 14 décembre 2016 – 14h00-18h45

François-Mitterrand – Petit auditorium

Quai François-Mauriac – Paris 13e

Entrée libre

Le dessin a, depuis le XIXe siècle, occupé une place majeure dans la presse française, tout particulièrement la presse satirique. Des journaux de Charles Philippon la Caricature et le Charivari, aux hebdomadaires Charlie Hebdo ou le Canard enchaîné – qui fête cette année ses cent ans ! – en passant par l’Assiette au beurre, la France a une longue et riche tradition associant le texte et le dessin au service d’une critique par le rire de l’ordre social, moral et politique, contre toutes les censures. La Bibliothèque nationale de France lui rend hommage quelques mois après l’attentat qui a visé Charlie.

La presse satirique en France du XIXe à nos jours

Continuer la lecture de Après-midi d’étude : « Le dessin de presse, les dessinateurs et la presse satirique en France du XIXe siècle à nos jours » (14 décembre 2016, BNF, Paris)