Colloque : « Inventer Le Douanier Rousseau » (11-12 mai 2016, Musée d’Orsay, Paris)

Henri Rousseau, dit le Douanier (1844-1910) La Charmeuse de serpents, 1907 Paris, musée d'Orsay, Legs Jacques Doucet, 1936 © RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) : Hervé Lewandowski

Artiste inclassable, le Douanier Rousseau incarne pour certains critiques le mythe du génie artistique, tour à tour rejeté et célébré par ses contemporains. Ainsi, son œuvre hors-norme a-t-elle questionné intensément le regard des artistes et critiques de son temps, lesquels ont largement contribué à inventer sa légende.

Continuer la lecture de Colloque : « Inventer Le Douanier Rousseau » (11-12 mai 2016, Musée d’Orsay, Paris)

Journée d’études : « Faire le mur » (14 avril 2016, Musée des arts décoratifs, Paris)

Capture d’écran 2016-03-09 à 14.46.55

À l’occasion de l’exposition Faire le mur. Quatre siècles de papiers peints, Véronique de La Hougue, conservateur en chef au département des Papiers peints, organise une journée d’études sur le papier peint.

Journée d’études : « La photographie comme arme ». Photographie sociale et documentaire dans les années 30 (25 mars 2016, INHA, Paris)

téléchargement

INHA, salle Vasari

L’engagement des photographes dans les structures politiques et culturelles de la gauche révolutionnaire des années 1930 est aujourd’hui encore une zone d’ombre de l’histoire de la photographie et de la presse illustrée. Il a été en effet longtemps éclipsé par la notion de « photographie humaniste » forgée dans l’après-guerre pour décrire l’optimisme populaire qui caractérisait la production visuelle des Trente Glorieuses. Aussi a-t-on souvent considéré les photographies sociales et documentaires de l’entre-deux-guerres comme les prémices du regard humaniste arrivé plus tard à maturité.

Continuer la lecture de Journée d’études : « La photographie comme arme ». Photographie sociale et documentaire dans les années 30 (25 mars 2016, INHA, Paris)

Colloque : « Gestes, motifs et appareils de vision dans l’image » (Paris, 17-18 mars 2016)

Capture d’écran 2016-03-09 à 13.49.27

Université Paris 7 – Diderot

Colloque international organisé par Emmanuelle André (CERILLAC)  et Nathalie Delbard (Université Lille 3, département Arts, CEAC), le 17 mars de 9h30 à 18h amphitéâtre Turing, bâtiment Sophie-Germain, entrée au croisement de l’avenue de France et de la rue Alice-Domon et Léonie-Duquet, Paris 13e, Université Paris 7 – Diderot, le 18 mars de 9h30 à 17h, salle Pierre Albouy, bâtiment C des Grands Moulins, 5 bis rue Thomas Mann, 6e étage, Parsi 13e, Université Paris 7 – Diderot.

Colloque : « Les Grandes expositions des musées de la Ville de Paris » (11-12 mars 2016, Petit Palais et INHA, Paris)

Organisé par Paris Musées et l’Institut national d’histoire de l’art.

Ce nouveau colloque tente de « dessiner une coupe » plutôt que de faire un bilan des expositions dans les musées de la Ville de Paris où elles ont souvent joué un rôle moteur, dans un rapport d’émulation, voire de compétition, avec les grands musées de l’État, face auxquels, ceux de la Ville affirmaient leur vitalité et des partis-pris autres.

Le colloque sera organisé selon quatre thématiques réparties sur autant de demi-journées :

  • La place que les expositions peuvent être amenées à tenir dans les relations internationales lorsque le moment de leur programmation prend sens dans un contexte politique.
  • Le rapport dialectique entre expositions et collections qui tend à se modifier. Longtemps perçu comme une activité préjudiciable aux collections, les expositions en sont aujourd’hui un vecteur de valorisation et d’enrichissement.
  • L’aspect expérimental de l’exposition pour les institutions-mêmes dont elles expriment un développement pionnier au sein du paysage muséographique.
  • L’évolution professionnelle des expositions, tant dans leur production que dans le rapport entre scénographe et commissaire.

Continuer la lecture de Colloque : « Les Grandes expositions des musées de la Ville de Paris » (11-12 mars 2016, Petit Palais et INHA, Paris)

Journée d’étude : « Scénographies d’aujourd’hui » (11 mars 2016, Centre Bièvre, Paris)

capture-decran-2017-01-24-a-15-58-56

11 mars 2016, Paris, Centre Bièvre, (1, rue Censier 75005), 3e étage, Salle E  (réservation obligatoire : contact.giros@gmail.com).

La scénographie évolue aujourd’hui sous des visages et des formes que notre époque commence réellement à reconnaître. Un événement tel que la Quadriennale de Prague qui dure depuis 1967, ou la transdisciplinarité avérée de certains scénographes au parcours non linéaire, témoignent d’un ancrage de plus en plus marqué d’une scénographie protéiforme, où le théâtre constitue un repère plus qu’un invariant.

En ces jours, les positionnements forts de praticien.nes font émerger des orientations inattendues et des réflexions innovantes quant à la pratique. La scénographie se découvre dans des domaines qui n’avaient pas été nommés jusqu’à ces dernières décennies, bien au-delà du milieu théâtral.

Quels sont donc les points actifs et originaux de la scénographie contemporaine ? Un territoire très diversifié et toujours en évolution se dessine. Des intervenant.es praticien.nes et théoricien.nes apporteront des éléments de réflexion afin de poser des points de repère dans le paysage en mutation de la scénographie contemporaine lors de cette journée d’étude.

Dans le programme, le mélange des pratiques et des démarches scientifiques provenant de différents domaines ou à la croisée de ceux-ci, vise à permettre un réel dialogue ouvert afin d’aborder les diverses facettes que peut comporter la scénographie aujourd’hui. Plus que de se poser la question d’une définition de la scénographie et de chercher la place du théâtre, la problématique de cette journée est d’observer l’évolution réelle et plurielle de la scénographie de nos jours. Cela n’empêche pas l’expression des divergences de points de vue, bien au contraire, et l’émergence de débats est encouragé.

La finalité de cette rencontre est d’enrichir la recherche, théâtrale et autre, ainsi que la pratique par la prise en compte de la diversité existante. Elle s’offre comme un lieu d’expression des positionnements actuels, aussi contraires soient-ils.

La scénographie d’aujourd’hui a aussi un impact sur son époque et il est temps de le prendre en compte.

Continuer la lecture de Journée d’étude : « Scénographies d’aujourd’hui » (11 mars 2016, Centre Bièvre, Paris)

Colloque : « Si Paris m’étais conté. L’invention d’une capitale des Arts » (2-3 mars 2016, Mairie du 11ème, Paris)

Vue-de-lHotel-Dieu-au-XIXe-siècle

Comment les arts ont-ils inventé la capitale de la France ? Comment les techniques de l’édification et de la représentation ont-elles fait du siège médiéval de la monarchie la première des métropoles modernes ? Comment Paris s’est-elle jouée de son passé pour mettre en scène cette modernité qui s’affiche aussi bien Place des Vosges vers 1610, rue de Rivoli vers 1810 ou dans la pyramide du Louvre en 1990 ? Comment la ville, malgré son histoire mouvementée, a-t-elle manipulé habilement son parcellaire pour faire surgir d’un dédale de rues destinées au logement et au commerce des visions urbaines qui devaient marquer la physionomie de toutes les capitales du monde ? Et comment cette physionomie urbaine sans cesse modifiée et renouvelée du XIIIe au XXIe siècle a-t-elle servi l’essor des industries et artisanats qui ont contribué à l’excellence de sa réputation mondiale ?

Continuer la lecture de Colloque : « Si Paris m’étais conté. L’invention d’une capitale des Arts » (2-3 mars 2016, Mairie du 11ème, Paris)

Journée d’étude : « Couleur x Afrique. Fabrique et utilisation, perception et dénomination » (19 février 2016, INHA, Paris)

colourmade

Les recherches sur la couleur ont été marquées par le débat des années 1960-1970 qui a opposé, sur le terrain africain, les tenants de la classification de l’évolution des langues en fonction des noms de couleurs, et ceux qui montraient la diversité de la perception et de la catégorisation des couleurs dans les populations classées comme primitives par les premiers. Cela montrait et montre encore aujourd’hui combien ce thème est un révélateur de questions sociales de fond sur la perception de soi-même et des autres. Récemment ont émergé de nouvelles recherches renouvelant l’histoire des classifications raciales et sociales en intégrant les phénotypes comme paramètre. Toutefois, une histoire des couleurs en Afrique, spécifique à chaque société, est encore très largement à écrire. Dans la lignée des travaux qui mettaient en avant une réalité complexe dans toute sa diversité, cette journée d’études entend faire le point sur les recherches en cours en élargissant les perspectives par une nouvelle réflexion méta-disciplinaire. Cet appel s’adresse donc aux historiens et anthropologues de l’art, physico-chimistes, restaurateurs, sociologues, politologues, linguistes, géologues, botanistes, économistes… pour penser ensemble les différents aspects de la fabrique, de l’utilisation, de la perception et de la dénomination des couleurs en Afrique à travers les siècles, et croiser les approches. Il s’agit de voir comment les couleurs sont créées, perçues, nommées, et utilisées dans la vie politique, sociale et religieuse pour communiquer et représenter soi-même et les autres.

Journée d’étude organisée par Claire Bosc-Tiessé et Sigrid Mirabaud dans le cadre du projet « Mutations et défis africains », projet NEXT (Noyau d’excellence thématique) de la COMUE HESAM-Université.

Vendredi 19 février 2016
, Salle Vasari, INHA, 1er étage, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, 9h-17h30

Continuer la lecture de Journée d’étude : « Couleur x Afrique. Fabrique et utilisation, perception et dénomination » (19 février 2016, INHA, Paris)

Rencontres Scientifiques : « Holland America: A Transatlantic Dialogue, from 1609 to Today » (Paris, février-avril 2016)

 

Harry-Holtzman-et-Piet-Mondrian-Atelier-dHoltzman-New-York-City-1941

FÉVRIER-AVRIL 2016, PARIS, TERRA FOUNDATION PARIS CENTER

To celebrate our recent move next to the Fondation Custodia, an institution dedicated for more than a century to Dutch and Flemish art, the Paris Center & Library is hosting an exceptional series of dialogues focused on cultural exchange between Holland and America.

Running from February to April 2016, the dialogues will bring together international scholars and curators to evoke four particular moments in this shared cultural history.

Continuer la lecture de Rencontres Scientifiques : « Holland America: A Transatlantic Dialogue, from 1609 to Today » (Paris, février-avril 2016)

Entretien : Sophie Calle et Clément Chéroux (19 janvier 2016, Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris)

Sophie Calle « Voir la mer » (détail), 2011 © Sophie Calle / ADAGP, Paris, 2015

Les grands entretiens de la Fondation Henri Cartier-Bresson : Sophie Calle

Mardi 19 janvier 2016, de 18h30 à 20h

Clément Chéroux reçoit Sophie Calle.

Source : http://www.henricartierbresson.org/rencontres/sophie-calle-2/.

Cycle de séminaires : Séminaire commun du Centre d’Histoire et Théorie des Arts (CEHTA) de l’EHESS (novembre 2015 à mai 2016, INHA, Paris)

Capture d’écran 2016-04-01 à 14.05.55

Les jeudis de 10 à 12h, salle Walter Benjamin, Institut national d’histoire de l’art – 2 rue Vivienne – 75002 Paris

Lieu d’échange entre les chercheurs du centre et les collègues invités, le séminaire commun du CEHTA est une occasion de dialogues portant sur les travaux en cours et sur les enjeux actuels de la recherche en histoire et théorie de l’art et des images. Éric Michaud, Jacques Aumont, Jean-Claude Bonne, Giovanni Careri, François Lissarrague, Georges Didi-Huberman et André Gunthert y participent régulièrement ainsi que les doctorants du centre et tous ceux qui le souhaitent.

Continuer la lecture de Cycle de séminaires : Séminaire commun du Centre d’Histoire et Théorie des Arts (CEHTA) de l’EHESS (novembre 2015 à mai 2016, INHA, Paris)

Cycle de séminaires : « Le panorama : variations, transferts, rémanences » (d’octobre 2015 à juin 2016, INHA, Paris)

cineorama_0

Un mercredi par mois
Institut national d’histoire de l’art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris
(salles et horaires précisés date à date)

Organisation : Patrick Désile et Valérie Pozner

Le panorama serait un objet relativement simple, en tout cas bien identifié, nettement circonscrit : une invention datée, un inventeur connu, un brevet ; un dispositif stable, presque une géométrie (« Tableau cylindrique disposé de manière que le spectateur placé au centre voit les objets représentés, comme si, placé sur une hauteur, il découvrait tout l’horizon dont il serait environné », pour citer Littré) ; une diffusion chronologiquement limitée ; une visée claire, enfin : le panorama, son nom même l’indique, est un lieu du « tout voir », un lieu d’où, fictivement, dominer, posséder le monde, par le regard. Aussi peut-il être considéré comme parfaitement apparié à son temps. Capitalisme, scientisme, colonialisme.

Continuer la lecture de Cycle de séminaires : « Le panorama : variations, transferts, rémanences » (d’octobre 2015 à juin 2016, INHA, Paris)

« Rencontres du Centre André Chastel 2015-2016 » (Paris, d’octobre 2015 à juin 2016)


italian_paintings_in_the_louvre_-_room_14_01_0
14 Octobre 20151 Juin 2016
Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris

Pour la cinquième année consécutive, le Centre André Chastel propose en 2015-2016 un cycle mensuel de rencontres scientifiques, dans des champs variés de l’histoire de l’art médiéval, moderne et contemporain. Conférences, tables rondes et présentations d’ouvrages permettent de faire connaître au public les travaux les plus récents de ses membres et correspondants.

Les rencontres du Centre André Chastel seront coordonnées cette année par Sabine Berger (université Paris-Sorbonne) et Stéphane Castelluccio (CNRS).

Ouvertes à tous, elles ont lieu le mercredi de 18h30 à 20h.
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Continuer la lecture de « Rencontres du Centre André Chastel 2015-2016 » (Paris, d’octobre 2015 à juin 2016)