Colloque international « Voyage au centre de la machine cinéma » (Paris, Cinémathèque) 1 – 3 décembre 2016

cr-480-420-85024e

Cinémathèque françase: 51, rue de Bercy – Paris 12e

TARIFS COLLOQUE – DEMI-JOURNÉE DE RENCONTRES : PT : 5 € – TR : 3€ Achat simultané de 3 demi journées et plus : 3€

Libre Pass : accès libre

Colloque autour de l’exposition DE MÉLIÈS À LA 3D : LA MACHINE CINÉMA EXPOSITION JUSQU’AU 29.01.17 CONÇUE ET PRODUITE PAR LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

Organisé en collaboration avec le partenariat international de recherche Technès.

Colloque sous la direction d’André Gaudreault (université de Montréal), Laurent Mannoni (Cinémathèque française), Gilles Mouëllic (université Rennes 2) et Benoît Turquety (université de Lausanne).

Le colloque international Voyage au centre de la Machine Cinéma permet de déployer les enjeux à la fois historiques, techniques et esthétiques propres à l’exposition De Méliès à la 3D : la Machine Cinéma. En écho à son exposition d’automne, la Cinémathèque française, en partenariat avec Technès, accueille cinéastes, directeurs de la photographie, monteurs et historiens de pays différents (Canada, États-Unis, Suisse, Belgique et France).

Les interventions, dialogues et projections du colloque s’articulent autour de trois axes principaux : resituer l’avènement de la « machine » cinéma ; étudier les liens entre technique et esthétique ; penser le cinéma à l’aune des bouleversements technologiques actuels.

Chaque journée est prolongée par la projection, le soir, d’un film emblématique de l’œuvre d’un des invités d’honneur du colloque. Par son caractère novateur et collaboratif, cette manifestation contribue à la recherche en études cinématographiques.

Invités d’honneur :

  • Caleb Deschanel, directeur de la photographie (L’Étoffe des héros, L’Étalon noir, The Patriot, La Passion du Christ ; il a aussi réalisé trois épisodes de Twin Peaks)
  • David Kenig (ingénieur de Panavision)
  • Lenny Lipton (inventeur, spécialiste de la 3D)
  • Walter Murch, monteur (Conversation secrète, Apocalypse Now, Ghost, Le Parrain 3, Le Patient anglais)
  • Douglas Trumbull, réalisateur et directeur d’effets visuels (2001, l’Odyssée de l’espace, Rencontres du troisième type, Blade Runner, The Tree of Life)

Avec la participation de Valérie Loiseleux (monteuse : Val Abraham, Je rentre à la maison, Arrête ou je continue, La Sapienza), William Uricchio (professeur d’histoire des médias au Massachusetts Institute of Technology).

JEUDI 1ER DÉCEMBRE 2016
NAISSANCES DE LA MACHINE CINÉMA

  • 9h30-10h00 : Mot de bienvenue
  • 10h00-11h00 : Conférence de Douglas Trumbull
  • 11h00-11h15 : Questions du public
  • 11h15-12h00 : La stabilité et autres mythes du cinéma. Intervention de William Uricchio (MIT)
  • 12h00-12h15 : Questions du public
  • 12h15-12h45 : Interlude filmique par Jean-Pierre Verscheure

  • 12h45-14h30 : Pause déjeuner

  • 14h30-15h00 : Phototélégraphie, télévision, cinématographe sonore : une histoire hétérogène de l’avènement du parlant. Intervention d’Anne-Katrin Weber (université de Lausanne)
  • 15h00-15h30 : Les films de sable de Nag et Gisèle Ansorge. Intervention de Chloé Hofmann (université de Lausanne)
  • 15h30-16h15 : Les techniques d’animation. Dialogue entre Franck Dion (réalisateur, illustrateur) et Marcel Jean (Cinémathèque québécoise)
  • 16h15-16h30 : Questions du public
  • 16h30-17h15 : Cinema technology. Intervention de Lenny Lipton (réalisateur et inventeur)
  • 17h15-17h30 : Questions du public
  • 17h30-18h30 : Les collections techniques. Table ronde avec Marie-Sophie Corcy (CNAM), Béatrice de Pastre (CNC), Corine Faugeron (Gaumont) et Sophie Seydoux (Pathé), animée par Laurent Mannoni

  • 20h30: Projection 35 mm de Brainstorm (Douglas Trumbull, 1981), précédée d’un dialogue entre Douglas Trumbull et Gregory Wallet (université Rennes 2)

VENDREDI 2 DÉCEMBRE 2016 : PUISSANCES DE LA MACHINE CINÉMA

  • 9h30-10h00 : Les machines Aäton : histoire technique d’une production française (1971-2013). Intervention d’Alexia de Mari (université Paris 3) et Fabien Le Tinnier (université Rennes 2 / université de Lausanne)
  • 10h00-10h30 : Godard, les machines et la création-cinéma. Intervention d’Alain Bergala (La Fémis)
  • 10h30-11h15 : L’évolution des techniques de prise de son. Table ronde avec Jean-Pierre Laforce (mixeur), Erwan Kerzanet (ingénieur du son), animée par Gilles Mouëllic (université Rennes 2)
  • 11h15-11h30 : Questions du public
  • 11h30-12h30 : La post-production image d’un film. Table ronde avec Jean-Marie Dreujou (directeur de la photographie), Valérie Loiseleux (monteuse), Christian Lurin (Technicolor, directeur du pôle patrimoine), animée par Benoît Turquety (université de Lausanne)

  • 12h30-14h00 : Pause déjeuner

  • 14h00-14h30 : La Bolex H16 : une caméra paradoxale. Intervention de Nicolas Dulac (université de Montréal / université de Lausanne) et Vincent Sorrel (université de Lausanne)
  • 14h30-15h00 : Le 16 mm quitte le foyer : la Ciné-Kodak Special. Intervention de Louis Pelletier (université de Montréal) et Solène Secq de Campos Velho (université de Montréal / université Lille 3)
  • 15h00-15h30 : Les caméras numériques sont-elles révolutionnaires ? Intervention de Jean-Baptiste Massuet (université Rennes 2)
  • 15h30-15h45 : Questions du public
  • 15h45-16h00 : Projection d’un extrait de film de Nicolas Rey, Autrement la Molussie
  • 16h00-17h00 : Autrement, le cinéma : techniques et expérimentation alternatives. Table ronde avec Nicolas Rey (cinéaste expérimental) et Enrico Camporesi (historien et critique), animée par André Habib (université de Montréal) et Eric Thouvenel (université Rennes 2)
  • 17h00-17h15 : Questions du public
  • 17h15-17h45 : Interlude filmique par Jean-Pierre Verscheure

  • 20h30 : projection 70 de L’Étoffe des héros (Philip Kaufman, 1983) (salle Henri Langlois), précédée d’un dialogue entre Caleb Deschanel et Bernard Benoliel

SAMEDI 3 DÉCEMBRE 2016 : AVENIR(S) DE LA MACHINE CINÉMA

  • 10h00-11h00 : Dialogue avec Walter Murch, animé par André Gaudreault (université de Montréal)
  • 11h00-11h15 : Questions du public
  • 11h15-12h15 : Dialogue avec Caleb Deschanel, animé par Laurent Mannoni
  • 12h15-12h30 : Questions du public

  • 12h30-14h30 : Pause déjeuner

  • 14h30-15h00 : Appareils charnels et corps mécaniques. Intervention de Richard Bégin (université de Montréal)
  • 15h00-15h45 : Après le Cinémascope, le développement de Panavision. Intervention de David Kenig (Panavision)
  • 15h45-16h00 : Questions du public
  • 16h00-17h00 : Technique et industrie du cinéma aujourd’hui. Table ronde avec Baptiste Heynemann (CNC), Christophe Lacroix (Éclair), Jean-Yves Le Poulain (Angénieux), Yves Pupulin (Binocle, captation 3D), Raoul Rodriguez (Sublab Production), Pierre Zandrowicz (Okio Studio), animée par Laurent Mannoni
  • 17h00-17h30 : Mot de clôture de Laurent Mannoni et interlude filmique par Jean-Pierre Verscheure

  • 20h30 : Projection 35 mm de Conversation secrète (Francis Ford Coppola, 1972), précédée d’un dialogue entre Walter Murch et Bernard Benoliel

Source: http://www.cinematheque.fr/cycle/voyage-au-centre-de-la-machine-cinema-colloque-international-368.html

Colloque international : « Politiques et usages critiques des images d’archives : l’œuvre de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi » (25 et 26 octobre 2016, EHESS et Centre Pompidou, Paris)

gianikian_2016_ehess_pompidou_c_gianikian_visions_du_desert_2001_bis

  • Date : 25 et 26 octobre 2016
  • Lieu : EHESS, 96 bv Raspail, Paris 6e – Amphithéâtre F. Furet et Centre Pompidou, Petite Salle

Entrée libre

organisation : Jonathan Larcher (EHESS-CRAL), Alo Paistik (EHESS-CRAL), Direction de l’Image et de l’Audiovisuel de l’EHESS – Centre Pompidou – en partenariat avec la Fémis.

Depuis 1975, Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi ont élaboré une œuvre remarquable, à la fois pour le travail minutieux de la matière filmique, picturale et vidéographique, et pour la pluralité des sujets historiques traités (guerre, fascisme, colonialisme). Après la rétrospective de leurs films et installations en 2015 au Centre Pompidou, ce colloque veut former une discussion sur l’usage politique et critique des images d’archives, tout en montrant combien les gestes artistiques défient les catégories et les échelles d’analyse des sciences sociales.

Organisées par l’EHESS et le Centre Pompidou, en partenariat avec la Fémis, les deux journées du colloque seront suivies par la projection du dernier travail des cinéastes, en leur présence.

Projection : Avant-première d’À propos de nos voyages en Russie (2016), en présence des cinéastes

Centre Pompidou — 26 octobre 2016, 20h, Petite Salle — Séance semi-publique, 6€/4€

Programme

Appel à publication : « Enchanted, Stereotyped, Civilized : Garden Narratives in Literature, Art and Film » (jusqu’au 15 octobre 2016)

Lodovico-Pozzoserrato-Toeput-Jardin-de-plaisir-avec-un-labyrinthe-1579-1584-Londres

Gardens have been a crucial part in mythology and literature. Throughout English literature for example, the idea of a garden is a recurrent image; these images largely stem from the story of the Garden of Eden which is found in the Genesis, the first book of the Bible. Gardens reveal the relationship between culture and nature – the garden can be seen as civilized and ‘shaped’ and therefore domesticated nature –, in the vast library of garden literature few books focus on what the garden means – on the ecology of garden as idea, place, and action.

Our volume will discuss the topic of the garden in different theoretical contexts such as ecological, botanical, literary, filmic, art historical and cultural ones. We want to investigate the representations of and the interconnections between gardens and the above named fields over a wide timescale, with consideration of how gardens are represented and used as symbols and of how – for example – literature or visuality took form in, or influenced, gardens.

Continuer la lecture de Appel à publication : « Enchanted, Stereotyped, Civilized : Garden Narratives in Literature, Art and Film » (jusqu’au 15 octobre 2016)

Appel à communication : « Intolerance de David Wark Griffith, 100 ans de cinéma (1916-2016) » (jusqu’au 18 septembre 2016)

intolerance

Date limite : 18 septembre 2016

Date et lieu de la journée d’études : 15 décembre 2016, Paris, Université Paris 8-Saint-Denis

Cette journée d’études se propose de célébrer le centenaire d’Intolérance, projeté publiquement pour la première fois le 5 septembre 1916 au Liberty Theater de New York, après deux années de recherches historiques, archéologiques, picturales, de tournages multiples et de montages infinis de la part du réalisateur et de son équipe. Célébrer l’œuvre colossale et monstrueuse de D.W. Griffith, c’est tout d’abord rappeler avec force qu’elle constitue une date importante de l’histoire du cinéma : en cette année 1916, Intolerance oblige spectateurs, critiques et théoriciens à réenvisager leur perception et leur pensée de cet art. Le tumulte créatif désarçonne et déroute le spectateur, qui tantôt s’émerveille du Spectacle, tantôt s’en trouve étourdi ; qui tantôt est séduit par l’Idée du film, tantôt rejette ce fatras historique. Les anciens mots pour parler du cinéma sont obsolètes, le film fait exploser les catégories en cours ou les transcende et les magnifie : l’alternance, la poursuite, le sauvetage de dernière minute, la comparaison et le contraste, prennent une nouvelle dimension.

Continuer la lecture de Appel à communication : « Intolerance de David Wark Griffith, 100 ans de cinéma (1916-2016) » (jusqu’au 18 septembre 2016)

Appel à communication : « Intersections of Art, Science and Technology in Soviet Film and Culture » (jusqu’au 15 juin 2016)

Capture d’écran 2016-06-04 à 08.55.31

4th Workshop of the Russian Art & Culture Group, Jacobs University Bremen, Germany, September 22-23, 2016

By maintaining the tension between artists’ imaginative approaches to technology in the Soviet Union (Meyerhold’s Biomechanics), film directors’ use of science such as physiology (Eisenstein’s Expressive Movement), and scientists’ own theorization of art history (Lev Vygotsky’s The Psychology of Art), this workshop aims at unpacking the historical and political forces behind Soviet film theory, film practice, and art history in relation to science and technology. While examining the juncture between art, science, and technology in post-Revolutionary Russia, with a focus on the avant-garde period until the death of Joseph Stalin, cinema is thus considered as a device beyond its medium of film (Francois Albera, Maria Tortajada: Cinema Beyond Film) and the medium-specificity of the arts is called into question.
Continuer la lecture de Appel à communication : « Intersections of Art, Science and Technology in Soviet Film and Culture » (jusqu’au 15 juin 2016)

Colloque international « De l’archive au film, du film à l’archive » (28-29 avril 2016, Institut du Monde Anglophone, Paris)

Affiche Definitif

Jeudi 28 et vendredi 29 avril 2016 à l’Institut du Monde Anglophone de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, 5 rue de l’École de Médecine – Paris 6e.

Organisé par Kinétraces, association Internationale et Interdisciplinaire de Recherche sur le Patrimoine Cinématographique.

Entrée libre.

Dans la recherche cinématographique envisagée dans une perspective historique, l’archive (film et non-film) est une source fondamentale. La notion d’« archive » désigne tout document, quels que soient sa forme et son support matériel, contenant des traces du passé permettant aujourd’hui de le documenter, de l’appréhender et d’en connaître certains aspects. L’archive devient ainsi un support matériel mais aussi un réservoir du « temps passé», qui acquiert une dimension historique et mémorielle dans le temps.

Dans la discipline cinématographique, la notion d’archive reste complexe à appréhender. La pluralité de significations possibles entraîne un brouillage épistémologique difficile à démêler. De quoi parle-t-on, en cinéma, quand on parle d’« archive » ? Quelle place peut prendre une archive dans une narration cinématographique ? Quels échanges peuvent se mettre en place entre film et archive ? Comment le film façonne-t-il l’archive pour créer un récit cinématographique (documentaire ou fictionnel) ? Dans quel but le film s’empare-t-il des archives ? Comment le film devient-il lui-même archive pour documenter la narration et/ou l’histoire ? Et surtout, quels transferts sont mis en jeu dans cette pratique ?

Continuer la lecture de Colloque international « De l’archive au film, du film à l’archive » (28-29 avril 2016, Institut du Monde Anglophone, Paris)

Journée d’études : « L’Ouest américain : une appropriation française » (Paris, 22-23 mars 2016)

ouest-americainCharles Belden, Paris Trick Roper, circa 1950. MS 003, Charles Belden Collection, McCracken Research Library, Buffalo Bill. Center of the West, Cody, Wyoming, Gift of Verna Belden.

Annonçant la venue du spectacle de Buffalo Bill à Paris en 1889, le New York Times précisait qu’il serait «adapté pour s’accorder aux idées françaises». Qu’étaient donc ces «idées françaises» et quelles représentations et projections de l’Ouest américain contenaient-elles ? Ces deux journées s’attacheront à répondre à cette question en étudiant la réception des idées et des images de l’Ouest américain en France et leur appropriation par l’histoire, la littérature, l’art, la culture visuelle, la philosophie, les spectacles ethnographiques et les exhibitions, ainsi que le cinéma. Continuer la lecture de Journée d’études : « L’Ouest américain : une appropriation française » (Paris, 22-23 mars 2016)

Appel à communication : « Bricolage et contre-cultures à l’ère de la reproductibilité technique 1950-1970 » (jusqu’au 20 mars 2016)

att61f00

L’Université d’été de la Bibliothèque Kandinsky est un programme du Musée national d’art moderne – Centre Pompidou qui se déroule dans l’espace public de présentation des collections permanentes. Elle a pour objet les sources de l’art moderne et contemporain : archives, documentation écrite, photographique ou filmique, témoignages, mais aussi d’autres formes d’appropriation artistique et de production documentaire. Format interdisciplinaire, l’Université d’été de la Bibliothèque Kandinsky réunit des jeunes chercheurs : historiens et historiens de l’art, anthropologues et sociologues, artistes, critiques, commissaires d’expositions, qui s’engagent pendant dix jours dans un travail collectif sur les sources avec des professionnels de l’art et des universitaires. Implantée dans l’espace du musée, la table-vitrine autour de laquelle s’assemble l’Université d’été est l’instrument de ses débats et l’outil du déploiement de la documentation qui les inspire. Elle recueille des sources archivistiques et des documents (manuscrits, imprimés, photographiques, cinématographiques) proposés ou évoqués au cours des séances, des fac-similés, ou des reproductions. Plusieurs ateliers d’écriture, de traduction et des séances de lecture rythmeront cet été le parcours de l’Université d’été. Pour son troisième numéro, la production éditoriale de ces échanges, le « Journal de l’Université d’été de la Bibliothèque Kandinsky », sera tout à la fois un recueil de sources et une création graphique expérimentale qui reflètera les débats dont auront résonnés les séances de travail.

Continuer la lecture de Appel à communication : « Bricolage et contre-cultures à l’ère de la reproductibilité technique 1950-1970 » (jusqu’au 20 mars 2016)

Projection cinéma : « Priscilla folle du désert, Stephan Elliott » ( Paris, 4 février 2016 )

4411_5

Le ciné-club Ciném’attack propose pour sa deuxième séance un film de Stephan Elliot, Priscilla folle du désert, le jeudi 4 février de 18h à 20h30 en salle Doucet à Michelet. 

Continuer la lecture de Projection cinéma : « Priscilla folle du désert, Stephan Elliott » ( Paris, 4 février 2016 )

Cycle de séminaires : « Les Trois Lumières » (de novembre 2015 à juin 2016, INHA, Paris)

film-la-dolce-vita2

Un mercredi par mois de 17h30 à 20h, INHA, Galerie Colbert, salle 133 (salle Jean Mitry le 16 mars et le 13 avril). Organisé par « Les Trois Lumières », l’association des doctorants en Etudes Cinématographiques de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Continuer la lecture de Cycle de séminaires : « Les Trois Lumières » (de novembre 2015 à juin 2016, INHA, Paris)