Colloque : « Cinémas d’insurrection : Expériences et images singulières en situation de conflits et post-conflits » (du 22 au 24 février 2017, Paris, Centre Pompidou et INHA)

Du 22 au 24 février 2017, Paris, Centre Pompidou et INHA.

Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir  et les constructions de sens produits par l’image.

Continuer la lecture de Colloque : « Cinémas d’insurrection : Expériences et images singulières en situation de conflits et post-conflits » (du 22 au 24 février 2017, Paris, Centre Pompidou et INHA)

Journée d’étude : Autour de l’Exposition Mexique 1900-1950, (18 janvier 2017, Grand Palais, Paris)

mexique-grand-palais

Journée d’étude autour de l’Exposition Mexique 1900-1950,

Studio Clemenceau au Grand Palais (3 avenue du Général Eisenhower, Paris 75008 • Entrée Clemenceau)
Mercredi 18 janvier 2017 9h30 – 17h
autour de l’exposition
Organisée par  Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais Ambassade du Mexique Maison Universitaire Franco-Mexicaine (MENESR/SEP)
PROGRAMME
9h30-12h30 Tradition et Modernité au Mexique : l’héritage du passé « L’indianité et l’art mexicain du premier XXe siècle » Dominique Michelet, Directeur de recherche au CNRS

« Tradition et modernité dans l´art plastique mexicain » Serge Fauchereau, Commissaire des expositions

Modératrice : Sonia V. Rose, Directrice de la Maison Universitaire Franco-Mexicaine
14h30-17h30 Trajectoires d’artistes : les mexicains à l’étranger « Les images de la ville : construction d´une identité moderne à Mexico » Christine Frérot, École des hautes études en sciences sociales

« Les artistes peintres mexicains de la période révolutionnaire à la rencontre des idées communistes [en Europe] » Ana Cecilia Hornedo Marín, École des hautes études en sciences sociales

Modératrice : Sonia V. Rose, Directrice de la Maison Universitaire Franco-Mexicaine

Organisée par  Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais Ambassade du Mexique Maison Universitaire Franco-Mexicaine (MENESR/SEP)

Source: http://www.grandpalais.fr/pdf/Programme_journee_etude_Mexique_18_janvier_2017.pdf

Journée d’étude : « Quel visage pour une théorie du design ? » (21 novembre 2016, ENS, Paris)

design

  • Date : 21 novembre 2016 – 9h30-17h30
  • Lieu : Salle Langevin, 1er étage, 29 rue d’Ulm, Paris 5e

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Inscription

Organisée par Barbara Carnevali (CRAL), Roberto Casati (IJN) et Emanuele Coccia (CEHTA)
Avec :  Alain Findeli (Université de Nîmes) ; Ruedi Baur (ENSAD, Paris) ; Riccardo Falcinelli (ISIA, Rome)
Relevant d’une profession désormais fortement institutionnalisée, les choix du design façonnent durablement notre environnement personnel et social, imposant des normativités qui sont le résultat de décisions individuelles et collectives, soumises à des contraintes historiques, culturelles, cognitives, contextuelles. Ergonomie, design émotionnel, design for debate, reflective interaction, design inclusif, strange design, adversarial design, design et mode, recherche par le design… Une théorie du design doit-elle et peut-elle rendre compte de la variété des auto-représentations des acteurs en présence? Le travail du designer se veut un travail de recherche, mais quelle est l’articulation entre recherche et théorie?

Colloque international : « Politiques et usages critiques des images d’archives : l’œuvre de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi » (25 et 26 octobre 2016, EHESS et Centre Pompidou, Paris)

gianikian_2016_ehess_pompidou_c_gianikian_visions_du_desert_2001_bis

  • Date : 25 et 26 octobre 2016
  • Lieu : EHESS, 96 bv Raspail, Paris 6e – Amphithéâtre F. Furet et Centre Pompidou, Petite Salle

Entrée libre

organisation : Jonathan Larcher (EHESS-CRAL), Alo Paistik (EHESS-CRAL), Direction de l’Image et de l’Audiovisuel de l’EHESS – Centre Pompidou – en partenariat avec la Fémis.

Depuis 1975, Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi ont élaboré une œuvre remarquable, à la fois pour le travail minutieux de la matière filmique, picturale et vidéographique, et pour la pluralité des sujets historiques traités (guerre, fascisme, colonialisme). Après la rétrospective de leurs films et installations en 2015 au Centre Pompidou, ce colloque veut former une discussion sur l’usage politique et critique des images d’archives, tout en montrant combien les gestes artistiques défient les catégories et les échelles d’analyse des sciences sociales.

Organisées par l’EHESS et le Centre Pompidou, en partenariat avec la Fémis, les deux journées du colloque seront suivies par la projection du dernier travail des cinéastes, en leur présence.

Projection : Avant-première d’À propos de nos voyages en Russie (2016), en présence des cinéastes

Centre Pompidou — 26 octobre 2016, 20h, Petite Salle — Séance semi-publique, 6€/4€

Programme

Journée d’études : « Images mentales. L’hallucination dans les arts du XIXe et du XXe siècles » (26 mai 2016, INHA, Paris)

JE IMAGES MENTALES visuel dada

Jeudi 26 mai 2016 de 9h30 à 18h

INHA / Galerie Colbert / 2e etage / Salle Perrot

2 rue Vivienne 75002 Paris

Entrée libre

La journée d’études doctorale « Images mentales » propose de s’interroger et d’analyser la place de l’hallucination dans la création artistique de l’époque contemporaine, aussi bien dans les champs de la littérature, de la peinture, de l’installation et du cinéma.

Apparu avec l’émergence de la psychiatrie, le terme d’« hallucination » trouve une définition fondatrice sous la plume de Jean-Etienne Esquirol, en 1817 dans le Dictionnaire des sciences médicales, avant de s’émanciper du cercle scientifique à partir des années 1830 pour toucher les milieux littéraires. Les années 1850-1860 voient l’intensification des débats autour de cette notion, ainsi que son association avec l’idée de représentation mentale. Que ce soit Brierre de Boismont, Alfred Maury ou Hippolyte Taine, tous vont chercher dans la puissance imaginative des artistes des arguments contre la réduction pathologique de l’hallucination. Sans prendre parti pour une définition particulière, l’hallucination, qu’elle soit de nature pathologique, hypnagogique ou déclenchée par un psychotrope, se caractérise par sa capacité à interroger la réalité – qui ne peut plus se réduire au monde physique – tout en ouvrant « les portes de la perception ». Il s’agira de comprendre comment cette notion s’est transmise dans les pratiques artistiques du XIXe, du XXe et du XXIe siècles.

Cette journée d’études est organisée par l’association 19-20, avec le soutien de l’Université Paris-Sorbonne, de l’École doctorale 124 et du Centre André Chastel.

Continuer la lecture de Journée d’études : « Images mentales. L’hallucination dans les arts du XIXe et du XXe siècles » (26 mai 2016, INHA, Paris)

Rencontre : « Round #3 » (24 mars 2016, Le Bal, Paris)

goudal_-_in_search_of_the_first_line_ii

Organisée par le Bal et l’EHESS.

Jeudi 24 mars 2016 à 20h

Le Bal et l’école des Hautes études en sciences sociales (EHESS) s’associent pour un cycle de « Rounds » en lien avec les expositions du bal. Chaque Round fait dialoguer deux artistes et deux chercheurs en sciences sociales au centre-même de l’exposition.

À l’occasion de Round #3, les artistes Ana Vaz et Bertrand Lamarche rencontrent Frédérique Aït-Touati, chargée de recherche au CRAL (EHESS/CNRS), et Jean-Philippe Garric, professeur d’histoire de l’architecture à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Les intervenants exploreront le jeu des imbrications entre nature et architecture que l’exposition Noémie Goudal, Cinquième Corps questionne à sa façon, entre histoire, monumentalité et fiction.

Continuer la lecture de Rencontre : « Round #3 » (24 mars 2016, Le Bal, Paris)

Appel à communication : « L’art et l’argent : financement du travail artistique et enjeux socio-esthétiques » (jusqu’au 15 janvier 2016)

http://blog.apahau.org/wp-content/uploads/2015/12/WarholTripleDollar.jpg
Andy Warhol, Triple Dollar Sign, 1981

Le mécénat, au sens large, ses enjeux et influences souffrent d’un manque d’études empiriques bien qu’il soit essentiel à la production d’œuvres aujourd’hui. Sans mécénat, qu’il soit institution ou individu, étatique ou non, la création contemporaine ne bénéficierait pas de la place qu’elle occupe dans nos sociétés contemporaines. Le financement demande de la mobilité ; les créateurs n’ont de cesse de passer d’un contexte institutionnel à un autre afin de décrocher les financements nécessaires à leurs projets. S’ensuit alors que pour nous, chercheurs, la comparaison nous aide à mieux comprendre nos objets – souvent nationaux – et nous montre aussi que les frontières ne sont pas suffisamment pertinentes pour que l’on s’y limite.

Ainsi, ce colloque a pour objectif d’étudier les formes et les figures actuelles du mécénat afin de cartographier les mondes artistiques et d’appréhender l’impact du financement sur la production esthétique. Pour ce faire, les arts dans leur diversité (architecture, musique, arts plastiques, théâtre, danse, littérature etc.) seront abordés, croisés et comparés par le biais des humanités (histoire de l’art, sociologie, anthropologie, études culturelles, économie, etc.) afin d’engager une articulation entre les modes de financement et leur impact sur la création.

Continuer la lecture de Appel à communication : « L’art et l’argent : financement du travail artistique et enjeux socio-esthétiques » (jusqu’au 15 janvier 2016)

Cycle de séminaires : Séminaire commun du Centre d’Histoire et Théorie des Arts (CEHTA) de l’EHESS (novembre 2015 à mai 2016, INHA, Paris)

Capture d’écran 2016-04-01 à 14.05.55

Les jeudis de 10 à 12h, salle Walter Benjamin, Institut national d’histoire de l’art – 2 rue Vivienne – 75002 Paris

Lieu d’échange entre les chercheurs du centre et les collègues invités, le séminaire commun du CEHTA est une occasion de dialogues portant sur les travaux en cours et sur les enjeux actuels de la recherche en histoire et théorie de l’art et des images. Éric Michaud, Jacques Aumont, Jean-Claude Bonne, Giovanni Careri, François Lissarrague, Georges Didi-Huberman et André Gunthert y participent régulièrement ainsi que les doctorants du centre et tous ceux qui le souhaitent.

Continuer la lecture de Cycle de séminaires : Séminaire commun du Centre d’Histoire et Théorie des Arts (CEHTA) de l’EHESS (novembre 2015 à mai 2016, INHA, Paris)