Appel à communication : « Réalité autre, mais réalité quand même. Hans Hartung et l’abstraction » (jusqu’au 12 septembre 2016)

2361

C’est en 1949, quatre ans après la fin de la guerre, que le neurologue et collectionneur d’art de Stuttgart Ottomar Domnick publie la première monographie (en trois langues) sur Hans Hartung (1904-1989), peintre et graveur encore très méconnu jusqu’alors. Toutefois, dans sa contribution à ce même ouvrage, Madeleine Rousseau perçoit déjà en lui une figure de l’histoire de l’abstraction, estimant qu’il a « inventé une nouvelle langue » forgée « par l’expérience de la réalité présente ». Et de fait, Hans Hartung prend une place significative dans l’histoire de l’art européenne à partir de 1945 : à travers, notamment, sa participation aux trois premières expositions de la Documenta et son Grand Prix de peinture à la Biennale de Venise en 1960, il connaît le succès international, devient l’incarnation de l’École de Paris et même, à lui seul, de la modernité abstraite d’après-guerre. Continuer la lecture de Appel à communication : « Réalité autre, mais réalité quand même. Hans Hartung et l’abstraction » (jusqu’au 12 septembre 2016)

Appel à communication : « Le Surréalisme dans l’Europe de l’entre-deux-guerres. Stratégies, réseaux et collections » (jusqu’au 15 janvier 2016)

http://blog.apahau.org/wp-content/uploads/2015/12/Galerie-surr%C3%A9aliste1.jpg

Journée d’études : « Le Surréalisme dans l’Europe de l’entre-deux-guerres. Stratégies, réseaux et collections »

Paris, 11 – 12 mars 2016

Alors qu’en 1924, la Révolution surréaliste s’amorce à Paris et que, pendant l’entre-deux-guerres, la capitale française reste incontestablement le centre du mouvement, il se répand dès ses débuts dans de nombreux pays européens. En Belgique, les galeries Le Centaure et Schwarzenberg organisent parmi les premières expositions de Magritte et de Max Ernst, en Suisse, le Kunsthaus Zurich consacre en 1929 la première exposition Abstrakte und surrealistische Malerei und Plastik dans un musée européen. C’est à Londres qu’aura lieu l’International Surrealist Exhibition aux Burlington Galleries en 1936. Mais des groupes surréalistes se forment également dans les pays scandinaves, en Suède et au Danemark, en Europe de l’est ainsi qu’en Tchécoslovaquie, en Serbie, et en Roumanie.

La journée d’études propose une réévaluation du surréalisme au prisme de l’Europe, s’intéressant particulièrement à la façon dont cette avant-garde se forme au moment de l’émergence des grandes idéologies qui vont bouleverser l’Europe. L’étude du surréalisme s’inscrit ainsi comme champ interdisciplinaire au croisement de l’histoire de l’art et de l’esthétique, des transferts culturels, de la politique et de l’économie. Quel est l’impact de tous ces aspects sur les questions identitaires des artistes ? Qui furent les premiers promoteurs et collectionneurs du surréalisme en Europe ? Où les expositions avaient-elles lieu et comment l’internationalisation du mouvement contribue-t-elle à la formation de nouvelles pratiques artistiques et performatives ? Comment les œuvres circulent-elles, en franchissant les frontières nationales et politiques?

La journée d’études s’adresse notamment aux jeunes chercheurs. Elle s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherché intitulé « Le monde au temps des surréalistes – Centres, périphéries et itinéraires du commerce de l’art surréaliste » et fait suite aux premières journées d’études « Le monde au temps des surréalistes », organisées en novembre 2014 au Centre allemand d’histoire de l’art.

Un appel à candidature est lancé jusqu’au 15 janvier 2016. Les intéressés devront envoyer une courte présentation de leur projet (maximum une page), ainsi qu’un bref CV.

Continuer la lecture de Appel à communication : « Le Surréalisme dans l’Europe de l’entre-deux-guerres. Stratégies, réseaux et collections » (jusqu’au 15 janvier 2016)

Appel à communication : « Un portrait intérieur. Le Musée imaginaire des Impressionnistes » (jusqu’au 10 janvier 2016)

http://blog.apahau.org/wp-content/uploads/2015/11/bazille_studio_condamine.jpg
Frédéric Bazille (1841-1870), Edouard Manet (1832-1883), L’atelier de Bazille, 1870 © RMN-Grand Palais-Grand Palais-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Un portrait intérieur.
 Le Musée imaginaire des Impressionnistes

Colloque international autour de l’exposition Scènes de la vie impressionniste, Rouen, Musée des Beaux-arts (15 avril – 23 septembre 2016), organisé par l’Université de Rouen et le labex Les Passés dans le Présent de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, avec le soutien de la Terra Foundation for American Art.

Date : 6-7 septembre 2016

Lieu : Auditorium, Musée des Beaux-arts de Rouen

Continuer la lecture de Appel à communication : « Un portrait intérieur. Le Musée imaginaire des Impressionnistes » (jusqu’au 10 janvier 2016)