Appel à communication : « Autoportraits en costumes : jeux d’identifications multiples » (jusqu’au 30 mai 2017)

DATE LIMITE : 30 mai 2017

DATE ET LIEU DE LA CONFÉRENCE : 24 novembre 2017 à l’Ecole des Beaux Arts de Nantes

Projet co-organisé par Valérie Morisson (Université de Bourgogne – TIL), Julie Morère (Université de Nantes – CRINI), Emmanuelle Cherel (Beaux Arts Nantes – CRENAU)

En collaboration avec Laurent Mellet (Université de Toulouse – CAS ARTLab)

Autoportraits déguisés : moi est un autre

L’autoportrait semble pouvoir être une confession sincère (comme le suggère Philippe Le Jeune dans Le Pacte autobiographique, Seuil, coll. « Poétique », 1975) ou bien une stratégie de dissimulation. Il s’agit bien souvent d’une représentation de soi  dépassant le « sujet artiste » représenté pour aborder d’autres questions plus vastes. De la même manière, l’autoportrait en costume, ou déguisé (en peinture, photo, vidéo), dans lequel moi devient autre, peut soit préserver l’artiste d’une exposition/exhibition de soi, ou le mener vers des je/ux parfois dangereux. C’est un genre ou un mode complexe que cette conférence entreprend de mieux cerner. En peinture, le costume bénéficie d’un intérêt nouveau : dans Fabric of Vision : Dress and Drapery in Painting (Bloomsbury Academic, 2016), Anne Holander souligne que le vêtement est aussi important aux yeux du peintre que tout autre élément de la composition. Cela est d’autant plus vrai du costume ou déguisement dans l’auto-portrait. Dans certaines compositions classiques, plusieurs peintres ont joué à dissimuler une image d’eux-mêmes en costume. En effet, Véronèse, vêtu de blanc, apparaît dans Les Noces de Cana, 1562 tandis que Rembrandt se pare d’un vêtement oriental dans un très célèbre autoportrait, L’Artiste en costume oriental (1631). L’autoportrait doit être considéré autant comme un dispositif expérientiel privé, voire intime, d’exploration de soi que comme une mise en scène de soi destinée à être exposée publiquement, questionnant le statut social et politique de l’artiste, de l’individu, de sa communauté. Le port d’un costume introduit une complexité ou un artifice supplémentaire dans ce double processus, puisqu’il peut être simplement ludique, ou bien plus troublant. Or, malgré l’abondance d’autoportraits en costume, cette complexité n’a que très peu été explorée.

Continuer la lecture de Appel à communication : « Autoportraits en costumes : jeux d’identifications multiples » (jusqu’au 30 mai 2017)

Appel à communication : « Un portrait intérieur. Le Musée imaginaire des Impressionnistes » (jusqu’au 10 janvier 2016)

http://blog.apahau.org/wp-content/uploads/2015/11/bazille_studio_condamine.jpg
Frédéric Bazille (1841-1870), Edouard Manet (1832-1883), L’atelier de Bazille, 1870 © RMN-Grand Palais-Grand Palais-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Un portrait intérieur.
 Le Musée imaginaire des Impressionnistes

Colloque international autour de l’exposition Scènes de la vie impressionniste, Rouen, Musée des Beaux-arts (15 avril – 23 septembre 2016), organisé par l’Université de Rouen et le labex Les Passés dans le Présent de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, avec le soutien de la Terra Foundation for American Art.

Date : 6-7 septembre 2016

Lieu : Auditorium, Musée des Beaux-arts de Rouen

Continuer la lecture de Appel à communication : « Un portrait intérieur. Le Musée imaginaire des Impressionnistes » (jusqu’au 10 janvier 2016)